La CFDT et la nouvelle loi CPF

CFDT et CPF

Une nouvelle réforme s’est mise en place en 2015, celle de la modification de la formation professionnelle. Le CPF, plus clairement appelé compte personnel de formation, devient un élément capital de la réforme de la formation professionnelle (cela concerne les formations dispensées par des établissements de formation tels que TageMajor). Pourquoi la CFDT se félicite-t-elle ces changements ?

Qui a droit au CPF ?

Toute personne qui a quitté le milieu scolaire, se voit ouvrir un CPF. Il vous suit tout le long de votre carrière professionnelle. Le salarié est seul décisionnaire de l’utilisation du nombre d’heures accumulées : il n’a pas besoin de l’accord de son patron ni de celui de Pôle Emploi s’il est chômeur. Le CPF permet d’obtenir une formation qualifiante : les formations sont définies au niveau régional mais aussi par branches sans parler du niveau interprofessionnel.

Un compte géré par un organisme d’Etat

Le DIf était géré par les entreprises tandis que le CPF qui le remplace depuis le 1er janvier 2015, est l’affaire de l’Etat. C’est intéressant pour ceux qui sont licenciés ou qui souhaitent changer de patron. Les acquis ne sont pas perdus. Et les heures dont vous disposiez sur le DIF ont été créditées sur le CPF. Il est intéressant aussi de noter que chacun dans l’entreprise bénéficie maintenant de 24 heures de formation alors que précédemment, on se contentait de 20 heures. Actuellement, sur votre CPF, vous pouvez cumuler 150 heures de formation en 7 ans alors qu’avant 2015, c’était limité à 120 heures obtenues en 9 ans.

L’évolution de carrière

Dans les entreprises de plus de 50 salariés, le patron doit organiser des entretiens professionnels afin de faire le point sur l’évolution, sur les compétences du salarié. Il ne s’agit pas d’une évaluation : le patron a l’obligation de faire le point afin de donner une évolution à la carrière de ses employés. Si au bout de 6 ans, le salarié n’a pas connu d’évolution dans sa carrière : action de formation, certification obtenue par une formation ou par la VAE, promotion ou augmentation de salaire, l’entreprise doit abonder son CPF de 100 heures. Votre évolution de carrière peut toutefois être mise en difficulté si vous traversez un divorce par consentement mutuel.

Du nouveau pour les jeunes et les moins jeunes

Demandeurs d’emploi, salariés mais aussi jeunes accédant au marché de l’emploi bénéficient désormais d’un conseil gratuit en évolution professionnelle : il suffit de s’adresser au service public régional d’orientation. L’objectif sera d’accompagner le salarié ou le demandeur d’emploi et de les informer. Ce sera le rôle de Pôle emploi, de l’Apec, les Cap emploi, des missions locales, et des Opacif.
Enfin si vous souhaitez communiquer de manière efficace, le site powerbankpublicitaire.com vous propose de faire produire des power bank publicitaire à votre image et innovant et moins d’une semaine.